Jardinage bio: pas à pas vers une nouvelle manière de jardiner

A l’heure du réchauffement climatique, il est normal de se demander si on ne peut pas améliorer quelques gestes de notre quotidien. Que ce soit au niveau de la cuisine, de la salle de bain, des produits ménagers, ou même du jardin.

Dans cet article, retrouvez des conseils pour comprendre le jardinage bio et passer le cap petit à petit.

Qu’est-ce que le jardinage bio?

Le jardinage biologique ce n’est pas sorcier, seulement de nouvelles habitudes à mettre en place et bien choisir ses plantes.
Plus du tout de produits de synthèse c’est-à-dire engrais, produits de traitements issus de la pétrochimie. Première étape, oubliez toutes les substances chimiques !
Vous allez me dire, très bien, mais quelles sont les autres alternatives à ces produits?

L’idée est d’utiliser au maximum tous les éléments naturels de votre quotidien et de l’environnement de votre jardin: les déchets, les insectes, les végétaux , les oiseaux … Utilisez les processus naturels pour faire vivre son jardin, plutôt sympa non? Allez un peu de bon sens et vous y êtes presque.

Pourquoi passer au jardinage bio?

La première raison, c’est pour le plaisir et le moral mais aussi se dire que l’on participe à notre échelle à protéger l’environnement. Avec ces nouvelles méthodes de jardinage, vous allez diminuer votre empreinte carbone et recréer de la biodiversité dans votre jardin.

La seconde raison, le bien-être sur votre santé de manger des légumes bio et non traités. C’est quand même plus agréable de manger des produits tout droit sortis de son potager et en plus potager biologique.

Toutes ces raisons vous donnent envie de vous y mettre? Pour cela, vous devez définir les qualités et défauts de votre jardin: sa terre, son climat et son exposition afin d’adapter au mieux ce que vous allez y mettre.

Jardinage bio: pas à pas vers une nouvelle manière de jardiner
jardinage bio: pas à pas vers une nouvelle manière de jardiner.jpg


Comment y arriver?

Bien connaître son jardin

Pour compenser tous les produits qui vous facilitent la tâche au quotidien, il est primordial de bien connaître l’environnement et le climat de votre jardin.

Vous devez définir quel type de sol vous avez:

  • un sol de terre sableuse
  • un sol de terre argileuse
  • un sol de terre limoneuse

Les avantages et les inconvénients de chacun des sols:

  • un sol de terre sableuse : il se draine naturellement mais il est très filtrant et ne retient pas l’eau donc il est sec et pauvre en substance nutritive
  • un sol de terre argileuse : retient bien l’humidité et les minéraux, il peut être productif s’il a assez d’éléments nutritifs par contre il est dur à travailler
  • un sol de terre limoneuse: très fertile et facile à travailler a contrario il est très fragile dès qu’il y a des intempéries

En fonction du type de sol de votre jardin, vous n’aurez pas les mêmes tâches à faire. Une fois que vous avez pu définir le vôtre, vous pouvez commencer à vous pencher sur comment faire votre compost avec les déchets du quotidien.

Jardinage bio: pas à pas vers une nouvelle manière de jardiner
jardinage bio: pas à pas vers une nouvelle manière de jardiner.jpg

Faire son compost

Pour y parvenir, c’est très simple. Vous devez choisir un bac assez grand et un emplacement dans votre jardin pour le déposer. Il est important qu’il soit ventilé et un peu humide.
Première étape, vous devez remplir le bac de couches sèches comme des feuilles, des brindilles…
Ensuite, vous allez pouvoir utiliser vos restes de la maison comme les épluchures de vos légumes, les coquilles d’oeufs etc.
Vous devrez attendre 6 à 12 mois avant de pouvoir l’utiliser.

Le secret d’un bon compost est l’équilibre entre les couches sèches et humides pour qu’il puisse bien se décomposer.Bien choisir ses plantations

En fonction de la variété, du climat et de la période vous n’allez pas forcément pouvoir faire ce que vous souhaitez.

Renseignez-vous quelles seraient les plantations les plus adaptées à votre jardin et à la saisonnalité également. Pour choisir vos semis, pensez à regarder les plants végétaux sans traitement.

Qui dit choix de légumes, il ne faut pas non plus oublier que certains légumes ne supportent pas être côte à côte. Vaut mieux respecter ces règles au moment de faire son potager.

Exemple de duos qui fonctionnent bien :

  • tomate et basilic
  • haricots et céleri
  • haricots et fraisiers

Une fois que vous avez sélectionné les légumes et plantes aromatiques que vous souhaitez planter, vous devez vous demander comment protéger naturellement mon potager?

Jardinage bio: pas à pas vers une nouvelle manière de jardiner
jardinage bio: pas à pas vers une nouvelle manière de jardiner.jpg

Comment protéger naturellement vos légumes?


La biodiversité sera la clé du succès. Grâce à vos efforts pour jardiner bio, vous allez voir de nouvelles espèces qui vont venir protéger votre potager. Ils sont appelés les insectes auxiliaires. Exemple: la coccinelle, la guêpe solitaire, le bourdon etc. A contrario, vous en avez aussi qui peuvent être nocifs pour votre potager.

A cela, vous pouvez aussi planter des espèces répulsives. Leur odeur va éloigner les insectes parasites. Le bon fonctionnement de votre potager avec les éléments de la nature feront qu’il sera indépendant et qu’il aura besoin d’arrosage et d’entretien mais d’aucun traitement.

Le jardinage bio demande beaucoup plus d’entretien et de travail. A vous d’évaluer, le temps que vous pouvez lui accorder. Maintenant, vous avez toutes les cartes en main pour devenir un jardinier en herbe qui se préoccupe des bonnes manières. C’est parti!